Distribution géographique des tiques

De manière générale, les genres anciens de tiques (Ixodes et Haemophilus) se retrouvent dans les forêts. À l’inverse, les genres plus évolués (Dermacentor) privilégient des formations végétales ouvertes : steppes et prairies. La structure de la forêt, c’est-à-dire son découpage et la connectivité entre les parcelles, ont leur importance pour l’abondance des tiques.
Les tiques sont également présentes en zone urbaine et périurbaine.

Distribution d’Ixodes ricinus

C’est la tique la plus présente en France.

Elle vit sur l’ensemble du territoire, excepté en bordure méditerranéenne et dans les zones situées à plus de 1 200 m d’altitude. Il existe de très grandes variations de distribution d’une région à l’autre et même d’un site à l’autre.
Elle se retrouve dans la végétation à fort taux d’humidité, par exemple dans les forêts de feuillus.

Evénements

Densité des nymphes (nbre/100m2) Taux d’infection (%) Densité des nymphes infectées (nbre/100m2)
Alsace 146 18 26,4
Lorraine : Meuse 59 8 4,5
Limousin : Creuse, Haute-Vienne 121 – 74 13-12 15,3 – 8,8
Auvergne : Puy-de-Dôme, Allier 27 – 47 18 -10 4,7 – 4,7
Basse-Normandie : Calvados, Orne 81 – 111 9 – 10 6,9 – 11,4
Haute-Normandie : Eure, Seine-Maritime 41 – 52 13 – 13 6,6 – 5,2
Île-de-France : Essonne (Forêt de Sénart) 73 11 8,4

Densité des nymphes d’Ixodes ricinus dont les nymphes infectées en France (d’après Chapuis et al, 2010)

Distribution de Dermacentor marginatus

C’est une espèce vivant en milieu chaud (thermophile), qui se retrouve sur le pourtour méditerranéen. En France, on la retrouve sur tout le territoire, sauf dans les zones les plus froides. Elle préfère les milieux ouverts et secs : Poitou, Aquitaine, Midi-Pyrénées, midi méditerranéen et Corse. Elle est présente jusqu’à 1000 m d’altitude.

Distribution de Dermacentor reticulatus

Cette espèce préfère les climats tempérés ou froids et se retrouve en région moins chaude que D. marginatus. On la trouve en France, Allemagne, Autriche, Pologne. En France, elle est peu présente ; on la trouve dans le Sud (Provence, Massif Central) sauf à l’extrême Sud.
Cette espèce préfère les zones de bocages, de culture et d’élevage.

Distribution d’Haemaphysalis punctata

On la retrouve sur le pourtour méditerranéen, jusqu’en Afrique du Nord.
En France on la retrouve dans le Massif Central et le Centre, dans les Alpes, le Sud-ouest, la région parisienne et la Bretagne. Elle est absente de l’extrême Sud de la France.

voir également ce site :

http://www.fleatickrisk.com/FR/Pages/Maps.aspx

Tiques plus rares en France

Ixodes canisuga

Elle est connue dans toute l’Europe, du Danemark à l’Espagne, et y compris la France.

Ixodes trianguliceps

Cette espèce se retrouve également dans toute l’Europe, jusqu’en Suède. Elle privilégie les forêts humides de conifères ou feuillus.

Rhipicephalus sanguineus

Elle est trouvée essentiellement dans les régions méditerranéennes.

Haemaphysalis concinna

Elle est présente dans les forêts anciennes où vivent des cervidés.

Haemaphysalis inermis

En France, on la retrouve dans les forêts de feuillus ou mixtes, et les prairies.

Hyalomma marginatum

On la trouve dans le Sud de l’Europe, mais il en existe quelques traces dans le Nord de l’Europe.